02/09/2009

ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA : Hold on tight

Electric Light Orchestra (ELO) est un groupe de rock britannique originaire de Birmingham, animé par son leader Jeff Lynne, qui fut très populaire dans les années 1970. Influencé par les Beatles et le rock'n'roll de Chuck Berry et consorts, sa musique se voulait futuriste pour l'époque grâce à l'ajout de violons et d'effets sonores.

Le groupe est formé par Jeff Lynne, Roy Wood et Bev Bevan en 1970 avec l'intention de créer une musique d'un genre nouveau utilisant le violon et le violoncelle dans un contexte rock. Les trois hommes tentent à l'origine de conduire de front les expérimentations d'ELO avec les sorties plus « conventionnelles » de leur précédent groupe, The Move, mais ce dernier ne tarde pas à disparaître totalement au profit de la nouvelle formation. Roy Wood quitte ELO peu après la sortie du premier album, The Electric Light Orchestra (1971), jugeant qu'il n'y a pas la place pour deux leaders dans un même groupe et laissant Jeff Lynne maître à bord.

Roy Wood ayant entraîné avec lui une partie des musiciens pour former Wizzard, ELO recrute de nouveaux musiciens dont le claviériste Richard Tandy et enregistre ELO II en 1973 qui contient un de ses plus grands succès : Roll over Beethoven, reprise de Chuck Berry qui commence par un extrait de la cinquième symphonie de Beethoven. Suivent les albums On the Third Day (1973) et Eldorado (1974), qui contient le titre Can't Get It Out of My Head.

L'album Time (1981), bâti autour d'un concept de science-fiction, se vend encore très bien, en partie grâce au single Hold on Tight (chanté en partie en français : « Accroche-toi à ton rêve... »). Les synthétiseurs sont encore très présents, mais l'arrivée de la new wave lui fait du tort et sa popularité commence à décroître.

Lorsque sort Secret Messages en 1983, ELO est déjà considéré comme un groupe d'une autre époque. La qualité des compositions est toujours au rendez-vous, comme en témoigne l'unique single Rock'n'Roll Is King, mais sa musique est trop marquée par le disco et les années 1970 et est complètement démodée. À l'origine, Secret Messages doit être un double album, mais sous la pression de la maison de disques, il n'en est rien. C'est ainsi que de nombreux morceaux ne sont apparus que sur des faces B de 45 tours ou plus tard en bonus dans des coffrets et compilations. Le morceau hommage Beatles Forever n'a d'ailleurs jamais été publié à ce jour. Après la sortie de l'album, Kelly Groucutt est renvoyé du groupe.

En 1986, ELO, réduit à un trio réalise son dernier album, Balance of Power (singles : Calling America et So Serious) avant que chacun s'en aille suivre sa propre voie.

Jeff Lynne reforme brièvement ELO en 2001 et sort l'album Zoom. Excepté le clavier Richard Tandy, tous les musiciens sont de nouveaux membres. La tournée qui s'ensuivit dut malheureusement être raccourcie faute de ventes suffisantes. Réalisé après la participation de Jeff Lynne aux Traveling Wilburys, l'album abandonne les sonorités électroniques d'antan et voit la participation d'invités prestigieux tels que Ringo Starr ou George Harrison.

De nombreux morceaux d'ELO continuent leur carrière, soit en étant repris entièrement (Livin' Thing par The Beautiful South en 2004) ou partiellement (Shine a Little Love échantilloné par Lovefreekz en 2005, Last Train to London par Atomic Kitten en 2003 et Evil Woman par Pussycat Dolls en 2006), soit pour les besoins de publicités (Volkswagen, Ameriquest, Monster.com, tous aux États-Unis, SFR en France), soit en tant que génériques d'émissions télévisées (The Office sur NBC aux États-Unis, Densha Otoko au Japon), dans des bandes originales de films (Mr. Blue Sky dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind) ou des jeux vidéos (Evil Woman dans GTA 4).(souce wikipédia)

un morceau de 1981

 

23:33 Écrit par pat. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ELO du tout bon, mais c'set uen autre époque aussi ce style de musique :-)
j'ai tout lu me demandant si tu allais parler de l'expérience Traveling Wilburys, avec Harrison, Dylan, Petty et Orbison, dont la mort mit d'ailleurs fin au projet... tu en as parlé :-)
semaine débutant avec du soleil, pourvu que cela dure
bisous

Écrit par : philou | 07/09/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.